Méteo sociale d’équinoxe

Billet de POZ

Nous entrons dans le temps de l’équinoxe, le moment où le jour s’apprête à céder peu à peu le pas à la nuit. La force individualisante (force-de-jour) s’estompe progressivement au profit de la montée du collectif (force-de-nuit). Depuis les profondeurs du psychisme, le grand rêve de l’Humanité resurgit, bousculant chez chacun son idéal de relations harmonieuses et d’une communauté unie symbolisée par les constellations d’étoiles dans le ciel nocturne.

Le signe de la Balance ouvre cette porte équinoxiale où dominent l’élan social, le primat de la relation et la vie en société. Avec Jupiter actuellement situé en Balance, les questions de justice sociale sont particulièrement mises en avant. Jupiter est opposé à Uranus. Aussi ce besoin d’équité est-il ressenti parallèlement à un besoin de changement et de renouveau (relations, société).

Cet équinoxe est également marqué par une figure planétaire remarquable: le rectangle octolinéaire. Basé sur le chiffre 8 (mutation, transformation), de par la division du cercle en huit, ce rectangle est considéré par Rudhyar comme possédant un potentiel dynamique particulièrement intense. La configuration lie les planètes situées aux angles par des semi-carrés (45°) et des sesqui-carrés (135°, soit 90°+45°). Les solutions recherchées aux déséquilibres des oppositions peuvent être abordées ou menées de manière très énergique et tendue. (c.f. « lutte violente en vue de résultats concrets »). La compréhension des besoins individuels et sociaux devient plus aiguë.

equin

Ce rectangle octolinéaire comprend Uranus, Neptune, Jupiter et Mars (rejoint par Vénus et Mercure). Sa tonalité de base repose sur le semi-carré Uranus-Neptune.
Le cycle Uranus-Neptune actuel, d’une durée de 171 ans, a commencé à la conjonction du début des années 90. Cette conjonction est marquée par la fin du communisme (Neptune) et la victoire du capitalisme (Uranus), ouvrant en grand les portes du déferlement du libéralisme et du néo-libéralisme (mondialisation) dans nos sociétés modernes.

Arrivé à l’aspect de semi-carré (45°), qui se formera en orbe exact cinq fois jusqu’au printemps 2019, l’élan néolibéral rencontre maintenant sa première résistance sérieuse, son premier test. Des visions radicalement opposées quant aux solutions à apporter à nos problèmes de société (oppositions Jupiter-Uranus et Mars-Neptune) vont s’affronter sur fond de fortes tensions avec des risques importants de fractures sociétales et de divisions entre les gens et les groupes. Il semblerait que cette configuration dynamique où domine l’action soit peu propice aux compromis et à l’attentisme. La compréhension des problèmes sur la planète va en s’aiguisant et pose plus que jamais la question de savoir vers quel type de société nous souhaitons aller. La tension entre l’individu et le collectif est exacerbée. Qui va l’emporter ? 

  Support de réflexion: « En général, le rectangle qui lie deux oppositions par demi-carrés et sesqui-carrés, peut produire une inté­gration particulièrement efficace si l’individu est suffi­samment consciencieux et persévérant pour communi­quer et appliquer sa vision, sans compromis et en essayant, en même temps, de prendre en compte les besoins de son environnement biosphérique, psycho­logique et social. »                                                  « Les aspects astrologiques » – Dane Rudhyar – Ed du Rocher 1982 – page 307
Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.