L’horloge cosmique de Kalachakra

Billet de POZ

Du 2 au 14 janvier, le Dalaï-lama donne l’enseignement de Kalachakra à Bodhgaya en Inde. Kalachakra signifie la « roue du temps ». Dans ce système, la mesure du temps, à savoir les jours, les mois, les années ainsi que les mouvements planétaires s’effectue en nombre de respirations. Du premier au dernier souffle nous inspirons et inspirons littéralement avec le monde. Par exemple, une rotation de la terre y équivaut à 21600 respirations. Chaque cycle de respiration comptant pour 4 secondes, nous obtenons les 24 heures de la journée.

KalaChakraLe Kalachakra considère trois roues du temps. Une roue du temps externe qui mesure les cycles planétaires et ceux de l’histoire. Une roue du temps interne, liée à la première, et qui correspond au déplacement de l’énergie vitale dans le corps subtil de l’être humain. Ici les chakras sont vus comme de véritables zodiaques internes et les déplacements du soleil, de la lune et des planètes peuvent être observés (ressentis) sur ces centres subtils. La troisième est la roue du temps secrète qui sera mise en mouvement par les pratiques spirituelles comme la méditation. Elle  permet de purifier et de transcender les roues du temps externe et interne. La roue du temps secrète est décrite comme étant située hors du temps historique et elle correspond à l’espace-temps du mandala, issu des terres pures de Shambhala. L’enseignement de Kalachakra est dédié à la paix dans le monde.

(Source: Sofia Stril-Rever – L’inititaion de kalachakra – Ed Desclée de Brouwer).

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.